Nos astuces sur le swing trading

Nos astuces sur le swing trading


Parce que le trading se base avant tout la tactique, de nombreuses méthodes ont été mises au point par les experts dans le dessein d’optimiser les chances de gain des investisseurs. Le swing trading figure notamment parmi les techniques de trading qui existent depuis très longtemps. De quoi s’agit-il exactement ? Et comment l’appliquer ? Les réponses…

Principe du swing trading

Comme son nom l’indique, la méthode du swing trading consiste à trader en suivant les « swings » du marché, c’est-à-dire, ses hauts et ses bas. Cette technique d’investissement boursier est déjà utilisée depuis le XIXe siècle et s’applique surtout dans les cycles de trading très courts. Elle est particulièrement appréciée par les day-traders et les traders particuliers, mais sa rapidité ne s’adapte pas vraiment aux professionnels, dont les négociations sont souvent très volumineuses. D’une manière générale, le swing trading consiste à suivre les allers et retours des vagues sur le marché boursier. Il s’agit de trader dans le sens du courant, qui peut être une hausse, une baisse ou une stagnation. Selon la tendance affichée, le trader aura alors le choix entre une vente ou un achat. La décision est prise rapidement, juste au moment opportun.

swing trading

En pratique : 3 étapes

Comme toute autre méthode de trading, la technique du swing trading nécessite quelques points à respecter pour être réussie :

Étape 1 : Déterminer la tendance avec la théorie de Charles Dow

La théorie de Dow est la base même du swing trading, permettant de trouver la tendance du marché facilement. Son principe est simple : il faut se référer aux points hauts et aux points bas de la courbe d’évolution du cours, et si les sommets et les creux sont de plus en plus hauts, la tendance est haussière, sinon, dans le cas contraire, elle est baissière. Il suffit ainsi d’établir une courbe, en utilisant un des outils d’analyse proposés en trading.

Étape 2 : Étudier les impulsions et corrections

En dehors d’une tendance baissière ou haussière simple, il existe également les impulsions et corrections, qu’il est nécessaire de considérer. Les impulsions, c’est quand la courbe affiche un sommet haut, mais un creux bas et que les mouvements suivent le sens d’évolution du cours. Les corrections, quant à elles, vont dans le sens inverse et s’associent souvent à des ventes de position de la part des investisseurs. La plupart du temps, l’achat après les corrections s’avère gagnant étant donné que les prix baissent avant la reprise d’une tendance haussière.

Étape 3 : Appliquer un bon money management

Et enfin, la dernière étape, c’est de bien définir ses objectifs de gain et de limiter les risques de perte. En règle générale, le risque ne doit pas dépasser les 2 % par trade. La prudence étant toujours de mise, le swing trading sera plus facilement utilisable sur des CFDs que sur une devise par exemple. Utiliser cette technique sur des options binaires nécessite encore une fois de la maîtrise et une bonne connaissance des actifs tradés. Nous vous rappelons que le trading à court terme et sur des produits à forte volatilité peut engendrer de gros risques et des pertes. Avant de vous lancer avec ces techniques, n’oubliez pas de faire les analyses préalables du marché.