Comprendre le trading CFD et l’utiliser

Comprendre le trading CFD et l’utiliser

Le CFD, pour Contract for Difference (qui se traduit en français par Contrat de Différence), est un instrument financier dérivé dont les gains sont basés sur une différence. Plus précisément sur la différence de prix d’un actif sous-jacent entre le moment de sa vente et celui de son exécution… Découvrez comment fonctionne véritablement le CFD…

Le principe du trading CFD

Le CFD implique un contrat entre un trader et son courtier. L’un achète tandis que l’autre vend. C’est l’acquéreur qui supporte ou empoche la différence entre le coût de l’actif entre le moment où il est vendu et au moment où le contrat est exécuté. C’est le vendeur qui remporte la mise en cas de différence négative.

Concrètement, le trader a ainsi la possibilité de faire un bénéfice qui est indexé sur la variation du cours d’un actif sous-jacent (il peut s’agir d’une action, d’un indice boursier, d’une devise ou encore d’une matière première).

Il appartient au trader de déterminer le temps d’ouverture d’un contrat CFD. Il n’existe donc pas de date d’expiration fixe, hormis dans le cas où la négociation porte sur un contrat futur associé à une date d’expiration spécifique. De façon générale, la fermeture du contrat se décide par le trader : le gain ou la perte se connaît ensuite en faisant le calcul entre le prix à l’ouverture et celui à la clôture.

cfds

Les avantages du trading CFD

Du fait des spécificités du CFD, le trader peut spéculer sur les prix d’une action sans avoir à en acquérir réellement. De ce fait, il s’agit d’un trading accessible à tous et dont l’exécution est rapide. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire que les transactions transitent par un intermédiaire (un courtier en bourse ou une banque). D’ailleurs, le trader peut faire des bénéfices même dans le cas où la valeur des actifs enregistre une baisse. Dans la mesure où le trade se base sur les marges, le lien « risque – gain » peut être maîtrisé.

En traitant les CFD, le trader n’a pas à investir dans les actions qui l’intéressent. Néanmoins, il doit s’acquitter d’un acompte ou encore d’une marge qui est destinée à couvrir les éventuelles pertes. Le montant correspond à une proportion de la valeur globale du CFD. Les frais sont alors moins élevés que si on traiter directement sur les actifs.

Possibilité de prendre une position courte

Dans le cadre du trading traditionnel (non effectué via internet, mais via les circuits traditionnels), la prise d’une position courte est plutôt compliquée dans la mesure où tous les courtiers ne proposent pas la vente à découvert. Ce qui n’est définitivement pas le cas grâce aux CFD. Grâce à ce contrat, il est tout à fait possible de se positionner sur un court délai. Chaque trader peut alors spéculer en fonction de ses besoins. Pour commencer à trader les CFDs nous vous conseillons de passer par un broker comme Plus500 avec sa large gamme de contrats.