Options binaires, évitez les arnaques

Options binaires, évitez les arnaques

Les arnaques est une réalité dans le trading sur options binaires. En effet, il n’existe pas que de bons brokers, mais certains sont de véritables experts en tromperie. Les traders débutants, qui sont pressés de gagner de l’argent, sont les principales cibles de ces courtiers escrocs, qui usent de moyens intelligents pour les piéger. Comment donc échapper à ces mauvais acteurs ? Voici les points essentiels à considérer :

Ne pas se laisser tenter

La première chose à savoir sur les brokers arnaqueurs, c’est qu’ils sont des pros du marketing. Les offres qu’ils proposent sont pratiquement les meilleures sur le net, notamment avec des gains exponentiels, ou encore des bonus alléchants. Leurs publicités sont tout simplement convaincantes et si le trader est mal informé, il tombe forcément dans le piège. Certains brokers mettent en avant des risques moindres, des possibilités de retour sur pertes, mais aussi des plateformes faciles à utiliser et une large gamme d’instruments. Afin d’y accéder, il est cependant nécessaire de faire un premier dépôt minimum, allant généralement de 50 à 200 €. Un montant qui, malheureusement, sera versé gratuitement au broker, qui ne permettra jamais des retraits de gains. La première astuce, c’est ainsi de ne pas se laisser séduire aveuglément par ce type d’offre. Avant de se lancer, il faut toujours faire quelques recherches sur l’identité du courtier.

Attention aux faux témoignages !

faux témoignages

Entre les sites officiels, les blogs et les forums, les supports de recherches sont nombreux. Et il n’est pas rare que les informations avancées sur ces portails ne soient pas les mêmes, ce qui, parfois, peut créer des confusions chez le trader. En fait, ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que les brokers arnaqueurs ont leurs propres astuces pour recruter des clients. En dehors des publicités, ils n’hésitent pas à user de faux témoignages dans les forums, attestant qu’il s’agit bel et bien d’un broker fiable. Ils créent des blogs soi-disant spécialisés en trading d’options binaires et ont recours à des personnes fictives pour mettre des commentaires positifs sur leurs publications. Même dans le cadre des recherches, il faut ainsi rester vigilant par rapport à la véracité des informations. Consulter directement les organismes financiers reste le moyen le plus sûr.

Se fier à la régulation du broker

 

amf régulationPour trouver un courtier en ligne fiable, il faut vérifier, avant tout, sa régulation sur le marché. La détention d’une licence auprès des organismes de contrôle financiers constitue, en effet, la garantie d’un trading sécurisé. Ces institutions imposent des règles strictes et n’accordent leur reconnaissance que lorsque ces conditions sont remplies. Un broker régulé assure, entre autres, la sécurisation des données et garantit des transactions transparentes. Il est soumis à des audits financiers réguliers et, lorsque certaines règles n’ont pas été respectées, il est immédiatement sanctionné par l’institution. Afin de trouver ces courtiers réglementés, vous pouvez consulter nos tests de brokers réglementés, vous pouvez également aller sur leur site officiel ou, mieux, directement auprès des autorités financières. Ces dernières, incluant l’AMF, la FCA, la CySEC, ou encore la NFA, détiennent généralement les listes de tous les brokers régulés sur le marché concerné.

Consulter la blacklist de l’AMF

liste-noire-des-brokers-illegaux-sur-les-options-binairesLa liste noire de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) constitue le document incontournable pour éviter les brokers escrocs. Mise à jour tous les trimestres, elle comprend les noms de tous les courtiers en ligne à risques, recensés en France. L’AMF s’appuie sur différents éléments dans l’élaboration de cette liste et prend notamment en compte les témoignages des traders ayant subi des injustices. Les brokers qui ne détiennent pas de licence ou ayant réalisé des transactions douteuses y sont inscrits, permettant ainsi aux traders de les éviter plus facilement. À noter que tous les brokers se trouvant sur la liste ne sont pas forcément des escrocs. Ils ne répondent cependant pas aux exigences de l’AMF et trader avec eux implique des risques certains. Il est ainsi plus prudent de ne pas y adhérer. Cette blacklist de l’AMF est accessible directement sur le site officiel de l’organisme. Nous proposons sur notre site des brokers comme OptionWeb ou TopOption qui possèdent tous les agréments des autorités financières.

 

Vérifier la protection des fonds

Après avoir trouvé un broker qui semble sérieux, il est vivement conseillé de vérifier encore quelques points, dont les garanties offertes aux traders. La protection des fonds est un élément essentiel pour s’assurer d’une bonne solvabilité. Un courtier régulé doit notamment appliquer le principe de ségrégation de comptes, qui permet aux traders de garder leurs fonds bien au chaud et de pouvoir les retirer à tout moment. Et ce, même si la société de courtage vient à faire faillite.

ségrégation compte

La ségrégation de comptes consiste, en fait, à placer les fonds des clients dans des comptes indépendants. Il s’agit pratiquement d’une condition sine qua non pour investir sans souci. La séparation de comptes atteste également que le broker respecte la réglementation sur le marché. Certains courtiers, dont ceux régulés par la FCA, assurent, par ailleurs, une indemnisation en cas d’insolvabilité. La compensation est prise en charge par le Financial Services Compensation Scheme et s’élève à hauteur de 50 000 £.

Toujours garder des preuves

Un dernier conseil à considérer, mais pas des moindres, c’est de toujours conserver une copie de ses transactions. Et ce, même s’il s’agit d’un broker régulé. En cas de litige, ces preuves permettent, en effet, d’avoir recours à l’institution de contrôle compétente. Celle-ci se chargera alors de rendre justice au trader, en fonction de la situation. Les procédures à suivre sont généralement expliquées sur le site officiel de l’organisme. Dans le cas de brokers escrocs, cependant, le dépôt de plainte peut s’avérer difficile. Ces courtiers mal intentionnés ont, en effet, pris diverses précautions et la plupart du temps, ils sont installés dans des paradis fiscaux. Aussi, la seule solution, c’est de les fuir dès le tout début.