Option Paire et stratégie de cointégration

Option Paire et stratégie de cointégration

Pour augmenter les chances de succès en tradant les options binaires, il est indispensable d’adopter une stratégie. Il en existe de nombreuses, à choisir en fonction des objectifs de chacun. On peut notamment utiliser les options paires et appliquer la stratégie de cointégration. Comment exploiter cette méthode ?

 

Qu’est-ce que les options paires ?

Le principe est assez simple : avec les options paires, le trader est invité à mettre en concurrence deux actions pendant une durée préalablement établie. À noter que c’est assez différent de l’option binaire qui vise à deviner l’évolution d’un actif (à la baisse ou à la hausse).

Au-delà du principe des options paires, il faut savoir que les actions ne sont pas associées au hasard. Il s’agit généralement de titres qui affichent une corrélation positive importante : ce sont deux actifs qui fluctuent généralement de concert. Ce lien peut s’expliquer de différentes manières. Il peut s’agir d’actions d’entreprises œuvrant dans le même secteur ou qui se négocient sur la même place financière. En tout cas, leurs valeurs sont influencées par des paramètres similaires.

Pour trader les options paires, il est alors indispensable de tenir compte du lien des deux actions et de l’historique. On pourra notamment constater la façon dont l’écart entre leurs valeurs évolue. À la base, du fait de la corrélation, celles-ci augmentent ou descendent ensemble. Ou alors, il se peut l’une monte tandis l’autre descend. Justement, ce qui doit intéresser le trader, c’est toute situation inhabituelle. Dans le jargon, on parle d’un « écart » qui se trouve à la base de toute décision. Il faut être attentif aux périodes où cet écart se creuse. Pour faire la meilleure prévision possible, il faut alors mettre en place une stratégie spécifique. On peut notamment citer la « stratégie de cointégration ».

option paire

Comprendre la stratégie de cointégration

La stratégie de cointégration implique habituellement deux étapes. Dans un premier temps, il faut détecter les mouvements et variations dans une paire d’actions : il s’agit alors plus précisément d’identifier le moindre écart. En second lieu, le trader peut se lancer dans sa transaction en tenant compte de la corrélation entre les actions constituant la paire. Ici, on part du principe que l’écart constaté va être corrigé pour retrouver leur évolution habituelle.

Voici un exemple d’illustration de cette stratégie :

  • Il faut d’abord détecter la paire d’actions qui a enregistré une variation au niveau de la corrélation. Cette analyse peut se fonder sur différents critères. Il est par exemple possible d’observer les prix ou d’analyser les graphiques (en tenant compte des paires). Ici, il serait préférable de se tourner vers les paires qui ont affiché un écart important. Mieux encore, il serait judicieux de privilégier des paires qui sont éloignées, mais dont la tendance semble revenir à la normale.
  • Une fois les paires intéressantes identifiées, il ne faut pas tarder pour l’ouverture d’une transaction en faisant en sorte de choisir une option à l’opposé de l’écart. Par exemple, dans le cas où l’action 1 a dépassé l’action 2, il faudrait que l’action 2 passe devant pour que l’écart se ferme. L’idéal serait alors d’ouvrir une transaction sur le titre qui affiche la valeur la plus basse, l’objectif étant la vente ou l’échéance au moment où l’écart se referme.

 

StockPair, le spécialiste des options paires

StockPair est « le » spécialiste des options paires dont il tire d’ailleurs son nom. Cet opérateur qui appartient au groupe Nextrade Worldwide Ltd possède des quartiers généraux chypriotes. Il opère en toute légalité en Europe grâce à une régulation de la CySEC tout en étant agréé par l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers et par la Banque de France. Vous pouvez retrouver notre test sur Stockpair en suivant ce lien.