Investir son argent intelligemment : le guide complet

Nous vivons dans une économie de marché : les entreprises, les états, les projets ont besoin de se financer et font pour cela appel aux capitaux privés et à l’épargne des particuliers. En contrepartie de cette prise de risque, les investisseurs reçoivent une rémunération, qu’il s’agisse d’intérêts, de dividendes ou tout simplement de l’appréciation de leur capital qui peut ensuite être cédé à un prix plus élevé. L’investissement est donc au cœur des rouages de notre société, mais il joue également un rôle très important dans votre vie quotidienne pour le développement et la conservation de votre patrimoine.

Planter des euros et investir

Quel capital consacrer à ses investissements ?

Vous ne pouvez pas investir l’argent que vous n’avez pas, cela va de soi. C’est une question qui ne se pose pas pour Bill Gates ou pour Warren Buffet qui disposent de capitaux illimités, malheureusement le commun des mortels devra opérer des choix qui seront dictés par le montant de capital consacré aux investissements.

Investir en bourse à moindre frais avec Binck grâce code promo 1EUR-0317  Cliquez ici pour en savoir plus

Préparer un objectif

Certes l’argent ne fait pas le bonheur, mais il peut y contribuer. Vous avez sans doute des projets que vous souhaitez mener : acheter un logement, une voiture, faire le tour du monde, vous marier ou encore partir à la retraite. Ceux-ci ont un coût, pour certains il est envisageable de contracter un crédit, l’achat d’une résidence principale vient en premier à l’esprit, mais pour d’autres il vous faudra épargner et mettre de côté une certaine somme durant de longs mois voire des années. Au lieu de laisser cet argent dormir, vous pouvez réaliser un investissement qui vous permettra d’accélérer votre processus d’épargne.

27 bourses et plus de 25 000 actions sont disponible sur Binck. La plateforme d’investissement en bourse la moins cher du marché. 1€ de frais de courtage par ordre avec le code promo 1EUR-0317

Faire le bilan de votre patrimoine

Pile de piece et croissance de patrimoine

Avant de commencer à acheter des actions ou de vous renseigner sur les fonds d’investissement, il faut au préalable faire un état des lieux de votre situation financière et évaluer quel est votre budget. Pour cela vous pouvez commencer par dresser le bilan de votre patrimoine en traçant deux colonnes. Dans la première colonne vous renseignerez vos actifs :

  • compte courant
  • assurance vie
  • immobilier
  • plan épargne entreprise
  • livrets bancaires
  • livret A
  • plan épargne en actions
  • etc…

Dans la deuxième colonne, vous devrez noter votre passif, autrement dit vos dettes :

  • crédit immobilier
  • crédit à la consommation
  • prêts personnels
  • etc…

Nous vous recommandons de mettre en haut de la liste les instruments les plus liquides pour les actifs et vos crédits à plus court terme (et donc théoriquement aux taux d’intérêts les plus élevés) pour vos dettes. Vous pouvez vous inspirer de l’exemple ci-dessous :

Actif

Passif

Compte courant : 3 000 €

Crédit à la consommation : 1 800 €

Livret A : 10 000 €

Crédit auto : 6 000 €

Livret de Développement Durable : 5 000 €

Crédit immobilier : 80 000 €

Assurance vie : 25 000 €

Plan épargne retraite : 8 000 €

Immobilier : 145 000 €

Optimiser votre patrimoine

Le tableau ci-dessus peut déjà grandement vous aider. Tout d’abord, vous allez pouvoir calculer la valeur nette de votre patrimoine (déduire vos dettes de ce que vous possédez) : 3 000€ + 10 000€ + 5 000€ + 25 000€ + 8 000€ + 145 000€ – 1 800€ – 6 000€ – 80 000€ = 108 200 €.

Il y a ensuite quelques opérations à réaliser, tout d’abord le remboursement immédiat de votre crédit à la consommation. Ces prêts sont souvent accordés à des taux prohibitifs pouvant avoisiner 30 %, face à cela l’argent placé sur le livret de développement durable vous rapporte moins de 1%.

Vous devriez donc immédiatement régler cette dette quitte à désinvestir une partie des montants sur les livrets. La même question peut se poser pour votre crédit automobile en fonction du taux de celui-ci.

Il n’est pas forcément nécessaire de rembourser par anticipation votre crédit immobilier en débloquant votre assurance vie, en particulier si le taux que vous touchez sur l’assurance vie est supérieur à celui que vous payez sur le crédit immobilier. Ce devrait être le cas si vous avez récemment renégocié le taux de votre prêt auprès de votre banque.

Pour autant, il n’est pas recommandé de bloquer la totalité de votre patrimoine dans des produits à long terme. Vous devriez également conserver une certaine somme disponible immédiatement sur un livret bancaire afin de pouvoir faire face en cas de coup dur entraînant des dépenses exceptionnelles et imprévues.

Cela vous permettra typiquement de pouvoir acheter une nouvelle voiture ou de régler des dépenses de santé sans avoir besoin de souscrire à un crédit. Le montant de cette épargne de précaution sera variable en fonction de votre niveau de vie, mais devrait idéalement être compris entre 3 et 6 mois de salaire au minimum.

Cliquez ici pour découvrir Binck, la meilleure banque pour les investisseurs. Plus de 25 000 actions sont disponible sur Binck.  1€ de frais de courtage par ordre avec le code promo 1EUR-0317

Établir un budget

Une fois votre patrimoine établi, vous devez recenser et estimer vos entrées et vos sorties d’argent : salaires, courses, loyer, essence. Un budget mensuel peut s’avérer suffisant dans certains cas, mais nous recommandons plutôt un budget annuel qui devra comporter tous les événements susceptibles d’affecter vos finances de manière saisonnière : impôts, vacances, frais de scolarité.

Le solde des recettes moins les dépenses constitue votre capacité brute d’épargne. S’il est négatif, vous devriez resserrer votre budget car vous vivez au-dessus de vos moyens (sauf s’il s’agit d’une situation exceptionnelle à court terme). Retirez une marge de sécurité à ce solde afin de vous prémunir contre les imprévus, vous devriez obtenir votre taux d’épargne.

Pour information, le taux d’épargne moyen des ménages français se situe aux environs de 15%, dont 6% en épargne financière et 9% en logement (typiquement en remboursement de crédit immobilier).

Investissez à partir de 5000$ sur les meilleurs fonds en diversifiant votre risque au maximum. Cliquez ici pour en savoir plus.

Comment allouer son capital ?

Diversifier ses actifs

ne pas mettre tous ses oeuf dans le meme panierLa diversification consiste simplement à ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Vous pourriez penser que les plus grands gagnants en bourse ont tout misé sur quelques actions dont le prix a été multiplié par 50 ou par 100, mais cela n’est pas avéré.

En effet, la théorie moderne du portefeuille, à la base de la gestion d’actifs, développée dès les années 50 par Harry Markowitz, montre que statistiquement les meilleurs gains sont obtenus en investissant sur l’ensemble des marchés.

En dehors de la démonstration mathématique de la supériorité de cette méthode, vous pouvez raisonner de manière instinctive pour comprendre son intuition. Si vous investissez de manière équivalente dans cinq entreprises et que l’une d’entre elles fait faillite, vous allez perdre 20% de votre capital du jour au lendemain.

Pire encore, si ces cinq sociétés sont dans le même secteur d’activité, par exemple le pétrole, les dégâts pourraient se propager à l’ensemble de l’industrie et entraîner un plongeon de la valeur de votre portefeuille.

En revanche, si vous avez diversifié vos investissements, la sous-performance d’un secteur sera compensée par la sur-performance d’autres secteurs. La majorité des gestionnaires de portefeuille ne parvient pas à battre les indices boursiers qui sont diversifiés en effectuant des choix différents.

Cela ne doit pas vous empêcher de privilégier une action plutôt qu’une autre, mais ne concentrez jamais plus de 10% de votre portefeuille sur une valeur en particulier.

Cliquez ici pour découvrir Binck, la meilleure banque pour les investisseurs.  1€ de frais par ordre avec le code promo 1EUR-0317 et plus de 25 000 actions et 400 fonds disponibles.

Adopter une approche à long terme

En matière d’investissement, un raisonnement à long terme s’effectue à un horizon de plusieurs dizaines d’années. De nombreux produits financiers ont une durée de vie (on parle de maturité) supérieure à 10 voire à 30 ans, certains titres de dettes dits perpétuels n’ont même pas de maturité. L’horizon de votre produit est très important et devrait correspondre peu ou prou à celui de votre projet financier.

Si vous souhaitez épargner pour votre retraite dans 20 ans, il est contre-productif de placer cet argent dans des livrets déblocables à tout moment qui ne rapportent pas grand-chose.

Privilégiez les actions et les obligations à long terme, sur une assurance-vie par exemple, leur rendement est bien supérieur. Les banques vous proposent des fonds à formule (par exemple pour un départ à la retraite entre 2030 et 2035) où la part d’actions est importante au départ et se réduit au fur et à mesure que vous vous rapprochez de votre horizon d’investissement.

Si vous conservez cet objectif à long terme, vous n’aurez pas à vous inquiéter outre-mesure des petites fluctuations du quotidien. Vous connaîtrez forcément des mauvaises journées durant lesquelles certains titres de votre portefeuille peuvent perdre 5 % ou plus, mais ces variations sont acceptables tant que vous parvenez à votre objectif à long terme, c’est à dire à la réalisation de votre projet.

En revanche, si vous constituez une épargne de précaution ou pour un horizon inférieur à cinq ans, réduisez votre prise de risque. En effet, les variations des valeurs des produits financiers à court terme pourraient conduire à une situation où au moment de débloquer votre épargne celle-ci soit inférieure à votre épargne de départ.

Pour les projets immobiliers il existe des produits adaptés (PEL, CEL), vous pouvez aussi utiliser les comptes-à-terme, des obligations ou certificats de dépôt à court terme et des fonds à formule. De plus, le déblocage de fonds investis à long terme coûte de manière générale plus cher que celui des placements les plus liquides.

La meilleure banque pour investisseur ? Découvrez Binck 1€ de frais par ordre et plus de 25 000 actions disponible. Cliquez ici pour en savoir plus et rentrez le code promo 1EUR-0317

Investir régulièrement des montants raisonnables

Enfant qui apprend a investir avec un boulierIl est recommandé d’investir (ou de désinvestir) au fur et à mesure afin de lisser les prix d’acquisition et de vente de vos actifs. Ainsi, vous réduirez le risque d’acheter au plus haut ou de revendre au plus bas. Cette approche peut d’ailleurs être assimilée à une diversification en termes de prix d’entrée.

Si vous avez calculé un budget et que vous connaissez votre capacité mensuelle d’épargne, vous saurez quelle somme épargner tous les mois. En revanche, ne rachetez pas systématiquement davantage d’actions lorsque celles-ci ont réalisé une mauvaise performance, c’est le piège du lissage du prix d’achat à la baisse.

Il est dangereux de courir après ses pertes dans le domaine de l’investissement, il est possible qu’un produit perde la totalité de sa valeur et il vaut mieux parfois prendre du recul et sortir des positions perdantes.

Certains investissements ont un coût d’entrée minimum, il est impensable si vous épargnez 500 euros par mois d’investir rigoureusement 100 euros dans l’immobilier, 200 euros en obligations et 200 euros en actions tous les mois. En revanche, pour éviter de payer trop de frais, vous pouvez investir en actions les deux premiers mois, puis en obligations les deux mois suivants puis répéter ce cycle.

Mettez de côté une somme sur un compte ou un livret épargne logement dans le but de réaliser une acquisition dans la pierre une fois que votre patrimoine se sera un peu étoffé. Certaines banques vous proposent d’automatiser l’achat de parts de fonds tous les mois sans minimum. Vous pouvez également prendre l’initiative d’analyser vous même les marchés et de donner vos ordres à vos banquiers pour cela vous devrez connaître un minimum les bases de la bourse.

Quels produits privilégier ?

Surveiller les coûts et se méfier des arnaques

les mots clés de l'investissement en anglaisLa rentabilité d’un investissement doit se calculer nette des coûts qu’il engendre. Or, en matière financière, les coûts d’un produit peuvent intervenir à n’importe quel moment : à l’achat, durant la vie du produit et à la revente de celui-ci, sans oublier les impôts sur les plus-values et les charges sociales.

Entre deux produits équivalents, comparez les frais de mise en place du support (assurance-vie, PEA, compte-titres), les commissions d’achat et de vente et les droits de garde annuels. La fiscalité française étant compliquée, assurez-vous d’utiliser le support le plus adapté à votre patrimoine, à votre âge et à votre situation personnelle.

La performance d’un investissement doit aussi être pondérée en fonction des risques de celui-ci. Entre un produit très risqué qui rapporte 6 % par an et un produit ayant un risque moindre et dont le rendement est plus proche des 3 % par an, la performance ajustée du risque peut être identique.

Charge à vous d’équilibrer votre portefeuille entre des produits risqués au rendement élevé et des produits moins risqués au rendement moindre en fonction de votre aversion au risque. Méfiez-vous des rendements mirobolants pouvant dépasser les 10 % par an, ces produits comportent forcément des risques très élevés quand ils ne sont pas tout simplement des arnaques du type « chaîne de Ponzi ».

N’utilisez que des intermédiaires agréés par les autorités compétentes : l’Autorité des marchés financiers assure un rôle de protection des épargnants en France.

Sachez aussi que les performances passées ne présagent en aucun cas des performances futures : ce n’est pas parce que le prix d’une action a doublé le dernier mois que ce sera le cas le moins suivant.

En matière de sélection de fonds d’investissement, vous devriez privilégier les gestionnaires d’actifs ayant au moins une dizaine d’années d’expérience : ceux-ci ont connu au moins une ou deux crises majeures et y ont survécu.

Découvrez Binck 1€ de frais par ordre et plus de 25 000 actions disponible. Cliquez ici pour en savoir plus et rentrez le code promo 1EUR-0317

Rester à l’écoute de l’actualité financière et fiscale

Le temps qui permet de faire fructifier son investissementSans aller jusqu’à scruter minute-par-minute la valeur de votre portefeuille, l’information est primordiale en matière d’investissement. Il n’est pas nécessaire d’être tenu au courant en temps réel de l’actualité de vos valeurs, celle-ci devrait en revanche influencer vos choix à long terme.

Une participation dans une entreprise d’un secteur en déclin ne devrait être conservée que si celle-ci s’ouvre de nouvelles portes et des opportunités de rebond. Apprenez à identifier les risques pour les valeurs que vous avez en portefeuille et réduisez vos positions si les scénarios négatifs commencent à se réaliser.

La finance est un domaine en perpétuelle évolution. Qui aurait par exemple pu prévoir il y a quelques années l’essor du financement participatif (crowdfunding) ? La concurrence entre les banques et les autres acteurs (assureurs, établissements de crédit, brokers, etc.) les incite à innover et à rester compétitifs.

Tenez-vous régulièrement au courant de l’actualité du secteur sans non plus essuyer les plâtres des lancements de produits hasardeux, ne misez pas tout sur une innovation incertaine.

La fiscalité des produits peut aussi réserver des surprises, qu’il s’agisse de l’interprétation du droit fiscal par les tribunaux ou des nouvelles lois votées par les parlementaires. Par exemple, l’assurance-vie, produit préféré des Français, connaît des réformes presque chaque année.

Dans la majorité des cas, vous trouverez d’autres épargnants dans votre situation et ces sujets sont largement débattus sur les forums d’épargnants sur internet. En cas de doute et pour des enjeux importants, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre intermédiaire financier, d’un conseiller en gestion de patrimoine ou d’un avocat fiscaliste.

Quelques idées d’investissement

 

Les fonds alternatifs (hedge funds) se distinguent par une approche non-orthodoxe visant à réduire le risque de votre portefeuille en proposant des concepts qui ne sont pas corrélés au reste du marché.

En d’autres termes, un crash boursier ne devrait pas être répercuté dans les mêmes proportions sur un hedge fund tandis qu’un fonds d’investissement en actions « traditionnels » subira cette crise de plein fouet.

Si vous avez déjà une bonne connaissance de la finance et de la gestion d’un portefeuille d’actifs vous pouvez toujours vous lancer dans le trading en compte propre. Devenir trader demande du sérieux et une prise en compte des risques inhérents aux trading et à la spéculation.

Parmi les stratégies les plus utilisées on retrouve le concept de Long-Short qui consiste à prendre des positions à l’achat et à la vente pour des proportions similaires sur un ensemble d’actions afin de jouer sur les écarts de performance.

Un fonds utilisant cette technique achètera par exemple des actions de fournisseurs d’énergie renouvelable et vendre des actions de producteurs de pétrole s’il croit en la transition écologique. D’autres fonds investissent sur les matières premières, profitent d’arbitrages entre les obligations convertibles et les actions ou sont spécialisés dans les opérations de fusion-acquisition.

L’investissement n’a pas forcément besoin d’être financier, nous avons évoqué le cas de l’immobilier plus haut, mais d’autres supports existent. Qu’il s’agisse des objets d’arts, des voitures de collection, du vin ou des antiquités, ceux-ci nécessitent une connaissance poussée du domaine qui ne s’acquiert pas du jour au lendemain.

Leur liquidité (votre capacité à les revendre au prix du marché) est très faible et il est très difficile de se faire une idée du juste prix car la valeur sentimentale s’ajoute à la valeur intrinsèque des produits. Il s’agit davantage de conjuguer un investissement à la rentabilité incertaine à une passion pré-existante.

Grâce à ces quelques notions de base, vous serez équipés pour bâtir et gérer votre portefeuille d’investissements. C’est un domaine aux possibilités quasi-infinies, plus votre capital sera important et plus vous aurez de portes qui s’ouvriront à vous. Dans un monde incertain, il est primordial de commencer à investir et à épargner au plus tôt pour faire face aux aléas de la vie. Continuez votre apprentissage au fur et à mesure afin d’optimiser votre patrimoine et d’en tirer le maximum de revenus.

Nous recommandons CopyFunds (rentabilité de 12% avec risque minimal sur le fond BigTech) si vous souhaitez limiter vos risques et frais de gestion de portefeuille.

Retrouvez nos dossiers sur différents moyens d’investissement :