Chronoption attention arnaque

Chronoption attention arnaque


L’arnaque en option binaire existe bel et bien. En effet, depuis l’apparition de la spéculation en ligne, de plus en plus de mauvais brokers débarquent régulièrement sur la toile. Chronoption, un courtier d’option binaire lancé en 2012, figure notamment parmi les sociétés de courtage à pratiques douteuses. Jusqu’à aujourd’hui, aucune information légale n’a été communiquée sur ce broker. Les détails :

Un portail de trading basique

Chronoption est toujours apparue comme un broker simpliste, proposant des conditions de trading abordables. Le dépôt minimum sur le site est de 100 €, ce qui est particulièrement favorable pour les petits budgets, d’autant plus qu’un bonus de bienvenue jusqu’à 100 % est offert. Contrairement aux autres portails qui sont assez compliqués, le site fournit des informations claires et simples à ses traders. Pour la réalisation des trades, Chronoption utilise également la technologie Tradologique, qui est facile d’usage même pour les débutants. Ceci étant, les membres du portail ne disposent pas d’un choix suffisant en termes d’actifs, bien que les paires incontournables y soient négociables. Chronoption ne propose non plus aucun support d’aide à ses traders. Pas de séminaire éducatif, de guide pratique, de ebook de formation, ni de gestionnaires de comptes personnels. En bref, on va sur le site uniquement pour réaliser des spéculations.

chronoption avis

Aucune société représentative

Ce qui intrigue principalement chez Chronoption, c’est le manque d’informations concernant la société. Sur le site officiel du broker, on ne retrouve aucune donnée légale, que ce soit sur le détenteur de la marque ou sur son adresse. Chaque courtier devrait pourtant fournir des informations précises sur son identité, donnant la possibilité aux traders de réaliser des vérifications comme il se doit. Mais dans le cas de Chronoption, il n’y a pas pratiquement rien à vérifier. S’il y a litige, les traders se retrouvent ainsi sans recours.

Une belle arnaque

chronoption logoEn plus de ne fournir aucune identité légale, Chronoption ne détient aucune licence dans le cadre de son activité. Il n’est reconnu, ni par la CySEC, ni par l’AMF. Le broker a pourtant réussi à séduire de nombreux traders grâce à des arguments marketing convaincants. Bonus alléchants, taux de gain exceptionnels… bien des débutants se sont laissé tenter. Mais bien évidemment, la plupart d’entre eux, pour ne pas dire tous, n’ont jamais pu retirer leurs gains sur le site. D’ailleurs, selon le témoignage d’un trader, le broker aurait toujours trouvé un moyen de faire perdre ses clients, avec des conditions de retrait pratiquement impossibles à remplir.

En tout cas, depuis les avertissements de l’AMF et les témoignages des traders, Chronoption n’est plus dans la course. Le site a bel et bien disparu, mais laisse une belle leçon à tirer pour les traders. À chacun, ainsi, de rester prudent.