Broker régulé : une garantie pour les traders

Broker régulé : une garantie pour les traders


Bien qu’elle s’accompagne de nombreuses opportunités, la vulgarisation d’Internet a également ouvert des portes aux arnaqueurs. Notamment dans le trading en ligne, il existe bel et bien des brokers mal intentionnés, qui n’hésitent pas à user de marketing agressif pour induire les traders en erreur et les piéger. Fort heureusement, il est parfaitement possible d’éviter ces brokers escrocs. La régulation des courtiers en ligne constitue, entre autres, la meilleure assurance pour les investisseurs.

Attention aux brokers escrocs

Le marché du trading en ligne est aujourd’hui en plein essor. Surtout depuis l’apparition des options binaires en 2008, cette activité de spéculation boursière s’est largement vulgarisée auprès des particuliers. Ce type de trading est, en effet, très facile, sans doute le plus simple pour réaliser des transactions boursières. Toutefois, avec l’arrivée de cette nouvelle génération de traders, les dangers associés se retrouvent également intensifiés. De nombreux arnaqueurs sont présents sur la toile et sont bien décidés à séduire ces investisseurs, dont certains sont encore mal informés.

broker escrocs

Dans le cadre de leurs négociations, ces derniers sont exposés à de risques de pertes importants, dû notamment à l’insécurité qui s’est installée dans le domaine du trading. D’ailleurs, les courtiers arnaqueurs se sont fondus dans le lot pour être moins détectables et utilisent souvent des promesses très tentantes pour attirer les traders. Les offres proposées par ces brokers ont tout pour séduire.

Ainsi, nombreux sont les investisseurs débutants qui tombent encore dans le piège, pensant avoir trouvé une bonne affaire d’investissement. Le problème, c’est que les montants investis chez ce type de courtier seront tout simplement perdus. Les retraits de gain sont impossibles et, pour soutirer encore plus d’argent aux traders, certains d’entre eux demandent encore des dépôts supplémentaires au moment des retraits. Les investisseurs qui se sont inscrits n’ont ensuite aucune possibilité de déposer plainte ni de demander des remboursements. Car la plupart du temps, ces arnaqueurs sont localisés dans des paradis fiscaux et que surtout, ils ne sont pas régulés sur le marché.

Les avantages d’un courtier régulé

L’intérêt de choisir un broker régulé, c’est, avant tout, d’éviter les risques d’arnaque. La régulation en trading d’options binaires a, en effet, été mise en place afin que des normes soient respectées par chaque partie. Ainsi, un courtier régulé est soumis à des réglementations et est tenu de les respecter, sous peine de sanctions. Il doit notamment proposer des conditions de trading transparentes et sécurisées à chacun de ses clients. Dans le cadre des transactions, toutes les données fournies sur les sites sont maintenues confidentielles et sont protégées par des systèmes de cryptage. Les risques d’usurpation d’identité sont ainsi éliminés, à condition, bien évidemment, que le trader ne partage pas ses informations à des personnes tierces.

broker réguléLa régulation des brokers en ligne impose, par ailleurs, une protection des fonds des investisseurs. Les comptes de ces derniers sont placés dans une banque indépendante et sont séparés des comptes de la société de courtage. Ainsi, même si le courtier vient à faire faillite, ses clients sont assurés de pouvoir disposer de leur argent. Les brokers régulés sont, par ailleurs, tenus d’appliquer une politique de transparence dans le cadre de leur activité. Ils doivent, entre autres, avertir les traders quant aux risques associés aux investissements en ligne. Ils se doivent aussi de fournir des documents détaillés sur les conditions d’usage et d’y mentionner tous les frais appliqués.

Et si, malgré toutes les précautions prises, il y a litige entre le broker et le courtier, la régulation permet également aux traders de demander réparation. Il lui suffit de contacter l’organisme de contrôle concerné pour déposer plainte. L’institution se chargera alors d’étudier la situation et de sanctionner le courtier s’il y a réellement préjudice. Tel qu’il a été mentionné auparavant, une telle procédure n’est cependant pas possible dans le cas où le broker n’est pas régulé. Si une telle situation se présente, le trader ne peut pratiquement rien faire, si ce n’est que choisir un courtier régulé pour ses futurs investissements.

 

L’AMF ou Autorité des marchés financiers

Lancée en 2003, l’AMF est l’autorité de référence en ce qui concerne la régulation des brokers en Europe, mais aussi à l’international. L’organisme est basé en France et a pour principale mission de réguler les acteurs ainsi que les produits de trading. Il édite notamment des réglementations en matière de spéculation boursière et n’autorise à exercer que les courtiers qui répondent aux critères imposés. L’AMF mène également des enquêtes ainsi que des contrôles permanents afin de maintenir l’ordre sur le marché du trading. Il n’hésite pas à appliquer des sanctions dans le cas où les règles ne sont pas respectées et, d’ailleurs, il détient une blacklist où sont inscrits tous les brokers à risques. Cette liste noire est basée sur les plaintes déposées par les investisseurs, mais aussi sur les non-conformités aux normes établies. Mise à jour tous les trimestres, elle permet aux traders de détecter les courtiers à risques et ainsi de les éviter plus facilement.

organisme de régulation

En dehors de l’AMF, il existe également d’autres institutions de contrôle financier à connaître, dont la CySEC ou Commission de Sécurité d’Échanges Financiers Chypriote. La plupart des brokers d’options binaires sont régulés auprès de cette institution, suite notamment à une grande pression de la part de l’AMF. La Banque de France, ainsi que la FSA ou Financial Services Authority au Royaume-Uni règlementent également les acteurs du courtage en ligne. La conformité à la MiFID, qui est la directive sur les marchés d’instruments financiers, constitue aussi une attestation d’assurance pour les traders sur le marché européen. Bien évidemment, d’autres institutions contrôlent les opérations de trading en dehors de l’Europe. Ainsi, n’importe où dans le monde, l’essentiel est de toujours vérifier la régulation du broker avant de se lancer.